Les origines du Syndicat d'initiative de Polleur

C'est en 1950-1951 que Monsieur Edouard Vier et son épouse vinrent s'installer à Polleur. Le couple habitait dans la petite maison sise rue Victor Brodure à côté (droite) de l'habitation actuelle de Mr et Mme José Dahmen.
Monsieur Vier était un grand amateur de folklore régional et faisait partie de la société verviétoise "Lu vî Tchêne"
La légende de la bête du Staneux écrite et réécrite maintes fois, remontant au 15ème siècle (parait-il) méritait à son sens d'être reprise sous forme de cortège - chansons - sketches - etc.. Pour réaliser un tel projet, il fallait un comité et déjà alors, des bonnes volontés.
Homme de société, Monsieur Vier s'adressa à Mr Albert Degive, cafetier et tenancier de la seule salle du village, qui d'emblée accepta le principe et la formation d'un groupement nommé:
Syndicat d'initiative de Polleur

Si le premier cortège composé de trois chars garnis de bouleaux - bruyères - fougères eu lieu en 1952, ce fût en 1954 que naquit officiellement le SI par sa parution au Moniteur belge des statuts en tant qu'A.S.B.L.
Le but du SI est de favoriser le tourisme et le commerce local en réalisant des activités, informations, mise à disposition par des particuliers de chambres destinées au logement de vacanciers (nous sommes dans les années 50).

Le premier président désigné fût Mr Albert Deblon.
Secrétaire – trésorier : Mr Albert Degive.
Membres du comité :

Mr Oscar Ernotte

Mr Joseph Simar

Mr Arthur Toupy

Mr Jean Dahmen

d'autres personnes sympathisantes payaient une cotisation annuelle prévue par les statuts et demandée par la fédération du Tourisme de la province de Liège.

Monsieur Vier avait cherché dans des archives les moyens de faire revivre la légende de la bête du Staneux et aujourd'hui encore ses textes sont toujours d'actualité. Il est vrai que l'on peut broder tout ce que l'on veut s'agissant d'une légende mais il restera bien dans le sujet à exploiter.
Très vite il fallut étoffer le cortège qui devint un corso fleuri tels Laetaré et de la légende il ne restait plus que la bête de Staneux ainsi qu'une séance du Tribunal quelque peu « bâclée » aux abords du vieux pont.

La première bête de Staneux fût réalisée par Monsieur Louis Gérard, magnifique au départ, elle fût mise à rude épreuve par manque de précaution quant à son rangement. La deuxième a été exécutée par Monsieur René Tombeux (père de Malou Peleeheid) et la troisième et actuelle par Marie-Jeanne Théate.
Le cortège fleuri tint le coup durant 25 années (1952-1977) mais il fallait changer. En 1978, sous ma présidence (Paul Winandy), ce fût le temps de la reprise totalement folklorique tel que nous la connaissons aujourd'hui.
Monsieur Vier, homme de grande qualité, discret et efficace malgré sa vie familiale difficile fût bien mal récompensé : lors d'un des cortèges, une violente querelle éclata entre Mr Degive et lui-même. Peu après, son épouse décéda et Mr Vier quitta Polleur définitivement.

Texte écrit par Paul Winandy.